Apprendre et s'entraîner : l'ascèse bénédictine

Un skite bénédictin se définit à la fois comme une ÉCOLE et comme un ATELIER. Saint Benoît propose les deux définitions dans sa Règle pour les moines :

« Nous voulons fonder une école pour le service du Seigneur. »

« L'atelier où nous accomplirons assidûment toutes les bonnes œuvres, c'est le cloître du monastère et la stabilité dans la communauté. »

Un skite bénédictin est une école où l'on apprend à servir le Seigneur Dieu. Le but du skite est donc d'entraîner à la vie chrétienne, de former tout simplement des chrétiens. Il n'a pas d'autre ambition.

Il est essentiellement un atelier de vie chrétienne, une petite Église au sein de la grande Église catholique, symbolisée et comme résumée par ce que la Règle appelle : l'oratoire du monastère.

La vie des moines n'offre rien d'extraordinaire. Il s'agit simplement de faire son travail : chacun doit, par son travail, contribuer au bien commun selon ses capacités.

Toute la journée du moine est réglée au rythme de la Liturgie. Ce sont les heures de l'Office divin qui ordonnent les activités.

Quotidiennement, et dès avant l'aurore, le moine s'applique à la lecture de l’Écriture  Sainte et des enseignements des saints Pères. La lecture est très importante et occupe une large place de son temps. Le moine ne cherche pas l'érudition mondaine mais la nourriture de sa vie spirituelle.

« Les moines exercent en toute pureté le culte, c'est-à-dire le service de Dieu, de sorte que leur vie, loin d'être divisée, demeure parfaitement une : ils s'unifient eux-mêmes par un saint recueillement qui exclut toute dispersion, pour tendre vers l'unité d'une existence conforme à la volonté de Dieu et vers la perfection de l'amour divin. »

Denys l'Aréopagite

Skita Patrum est un monastère bénédictin traditionnel.

On y suit la Règle de saint Benoît et les traditions des saints Pères.

Capture.JPG
Adresse

Le Presbytère

15150 SAINT-VICTOR

FRANCE